lunes, 27 de octubre de 2014

GUINEE EQUATORIALE; LA CORED EXIGE LA DEMISSION DU PRESIDENT OBIANG NGUEMA


MNMEDIAS.info
BY ADMIN · 26 OCTOBRE 2014

L’opposition Equato-Guinéenne en exil en France ne prendra pas part à la médiation nationale prévu en novembre prochain! propos tenu par les leaders de la CORED( coalition de l’opposition pour la restauration d’un état démocratique) et du PP (Parti du Progrès) au cours d’une conférence de presse tenu à paris.

La coalition guinéenne réunis au sein de la CORED et du Parti du Progrès se veut être claire et dit ne pas avoir des garantis fiables pour participer a la table de dialogue national prévus en guinée équatoriale en novembre prochain. une déclaration en guise de réponse au président de la république de guinée équatoriale Monsieur Téodoro Obiang Nguema suite à un appel aux forces politiques Equato-Guinéennes établies sur le territoire national ou à l’étranger à participer à la table du dialogue national. pour elle , le président obiang nguema semble donner l’impression d’inciter toutes les formations Equato-Guinéenne en exil à un retour au pays en vue de leur éventuelle régulation afin de participer à ce bureau pour le dialogue national qui est censée rassembler le gouvernement et toute l’opposition.la CORED et le Parti du Progrès qui constituent des mouvements politiques bien connus du pays n’ont reçus aucune convocation officielle à cette table de dialogue national.
Pour eux, il ya un manque de crédibilité dans cet appel qui constitue selon eux, une manoeuvre politique supplémentaire orchestrée par le président obiang Nguema mbasogo théodoro. un seul mot d’ordre, il doit demissionner.
On se rappelle que le 28 janvier de l’année dernière, la cored avait déja initié une manifestation à paris pour exiger la démission du président Obiang. L’opposition de la CORED reste sur sa position concernant ce sujet surtout quant on sait que le président Obiang se considère comme un chef d’état à vie depuis bientôt 36ans aux affaires selon Salomon Abeso Ndong, coordonateur général de la CORED. Ce dernier a surtout insisté sur le fait que le président Obiang devrait arrêter de se moquer des droits civils et politique des Equato-Guinéens dont la vie est quasiment ruinée voir même supprimée par le système en place. Cette deuxième sortie de paris est en faite considérée comme une main tendue au président Obiang afin que l’exemple de la Lybie et de la cote- d’ivoire ne puissent pas suivre en terre equato- guinéene. En démissionnant, Obiang Nguema rendrait un service à la nation guinéenne ; A rappeler que le 9 mai dernier la CORED et le PP étaient réunis à Madrid la capitale de l’Espagne pour signer le pacte de Madrid et estime pour leur part que le temps historique de Mr Obiang est terminé.
Et si la CORED se montre ouvert au dialogue elle n’oublie cependant pas de demander l’aide de la France ,de l’Espagne des états- unis, du royaume-uni et de la communauté internationale. Quand la France rugit l’Afrique tremble a lancé SEVERO MOTO président du PP. pour luit, que Paul Biya du Cameroun et Idriss Deby itno deux sages de la sous région Afrique centrale soient proposer comme médiateurs et la loi d’amnistie signée par obiang reste un pas en avant a t’il ajouté.FILBERTO MABALE ANDEM a surtout mentionné que la loi d’amnistie générale qui permet le retour au pays des refugiés et des exilés politiques dans la dignité et en sécurité n’est pas suffisant. pour lui Mr obiang devrait activer un plan de rapatriement volontaire. la nomination d’un médiateur réputé de renommé et doté d’une expérience et d’une réelle influence politique.

Les observateurs tels que Jerry john rowins(ex président du Ghana.), George w bush (ancien président des états- unis),José maria aznar(ancien premier ministre espagnol,), tony blair(ex premier ministre du royaume- uni),Christian estrosi maire de Nice(France),Dalton mc guinty(ex président du parlement canadien) Ban ki moon des nations unies, l’archevêque Desmon tutu d’Afrique du sud et les délégués du gouvernement des pays de la commission du golf de guinée, sont ainsi la liste des personnalités jugés fiable pour la tenu effective d’un processus de dialogue en guinée équatoriale par la CORED et PP et pour elle M obiang s’est auto attribué le statut d’arbitre et c’est pas du tout logique.
Emily tchama secrétaire du groupe déclare que les membre de CORED ne sont pas des rats ni des délinquants comme le président Obiang à coutume de les traiter . elle a ensuite demandé une franche consideration à leur egard par le patron de Malabo. Elle estime que la transition politique en guinée se fera de maniere pacifique. même son de cloche pour le DR BOvake de valence.

karim ismael A Paris.